Points Marma : quels sont-ils, combien sont-ils, comment les stimuler et quels sont les avantages de les traiter ?

Points Marma : quels sont-ils, combien sont-ils, comment les stimuler et quels sont les avantages de les traiter ?

Il n’y a pas que les chakras. Avez-vous déjà entendu parler des points Marma ? Ce sont des points spécifiques du corps, positionnés en correspondance des veines, artères, articulations, tendons et os. Ce sont des centres d’énergie vitale, souvent aussi définis comme des chakras mineurs, et donc reliés à la circulation du prana (énergie vitale).

Comment stimuler les points Marma ?
Les points Marma sont similaires aux points d’acupuncture chinois, mais ne nécessitent pas d’aiguilles pour être traités. Au lieu de cela, ils sont stimulés par un massage ayurvédique ou manipulés par la pression du pouce de l’index ou du majeur dans la zone où ils sont placés. L’activation des points Marma commence alors par une légère pression, suivie de mouvements particuliers du doigt ou de la paume d’une seule main ou des deux. Bien sûr, le bénéficiaire du traitement doit être détendu et préparé pour le massage. Dans certains cas, des huiles ayurvédiques indiennes sont également utilisées.

Combien y a-t-il de points Marma ?
On dirait 107. Vingt-deux sont dans les bras, 22 dans les jambes, 3 sur l’abdomen, 9 sur la poitrine, 14 sur le dos et 37 entre la tête et le cou. La tradition veut qu’ils soient regroupés en trois grandes catégories : Marma des jambes et des pieds (shankha marma), Marma du tronc (madhjayamanga marma), Marma du cou et de la tête (jatrurdhva marma).

Les avantages des points Marma
Le traitement des points Marma du cou et de la tête peut avoir des effets positifs sur les rhumes, la difficulté à respirer les premières voies respiratoires, les maux de tête et l’insomnie. Le traitement ne détend pas seulement tout le corps, mais améliore également la vue, l’ouïe et l’odorat et améliore la mémoire.

Le massage des points Marma des bras et des mains aide à soulager la douleur, la tension et la raideur des épaules, des bras et des vertèbres cervicales. La stimulation des points Marma de l’abdomen et de la poitrine active les organes de la cavité thoracique et abdominale et est recommandée en cas de constipation, de troubles menstruels et gastro-intestinaux, mais a aussi un bon effet sur la respiration et la circulation.

Si vous souhaitez débloquer des tensions neuromusculaires, le massage des points Marma sur votre dos vous convient car il a un effet positif sur votre colonne vertébrale et améliore l’état fonctionnel de vos organes internes. Enfin, le massage Marma point sur les jambes et les pieds améliore non seulement la circulation sanguine, grâce à l’effet de drainage lymphatique, mais soulage également le stress, favorise le sommeil et la relaxation.

L’avis de l’expert
Nous avons entendu l’opinion de Stefania Giulieri, praticienne Ayurvédique et Bio Naturaliste : “En Ayurveda, médecine traditionnelle indienne, les points de pression impliqués dans le massage sont appelés Marma, qui signifie zone “vulnérable” ou “sensible”. C’est précisément pour cette raison qu’elles peuvent être classées en deux catégories : Marma létale, c’est-à-dire les points ou zones qui, s’ils sont atteints ou blessés, peuvent causer de la douleur, une maladie ou parfois même la mort : Marma thérapeutique, c’est-à-dire les points sensibles utilisés pour diriger l’énergie et pour repousser la maladie. Les points Marma sont les centres de la force vitale du Prana, le pouvoir caché qui soutient les processus physiques et psychologiques. En manipulant les points Marma, en effet, il est possible d’orienter le Prana vers l’élimination des blocages et l’amélioration du flux énergétique. La condition du Marma est un important outil de diagnostic ayurvédique : c’est dans les points marma, en effet, que les toxines, le stress et les émotions négatives s’accumulent, reflétant ainsi les processus physiologiques et psychologiques cruciaux qui se produisent dans notre corps. Les points Marma sont définis anatomiquement en fonction de leur position physique, dont dépend aussi leur taille (très petite ou très grande). Dans le corps il y a un total de 107 points Marma, classés selon leurs composantes physiques dominantes : ils sont dans les muscles, les vaisseaux sanguins, les ligaments, les articulations et les os et sont divisés comme suit : 22 dans les membres supérieurs, 22 dans les membres inférieurs, 12 dans l’abdomen et le thorax, 14 dans le dos et le tronc, 37 dans la tête et dans le cou.