NE PLUS JAMAIS GELER DANS UNE TENTE – CONSEILS POUR DES NUITS CHAUDES SOUS UNE TENTE

NE PLUS JAMAIS GELER DANS UNE TENTE – CONSEILS POUR DES NUITS CHAUDES SOUS UNE TENTE

Vraiment au chaud dans un sac de couchage : Les commandements contre le gel dans une tente
Après une dure journée à vélo ou debout, il n’y a rien de plus désagréable sur le chemin qu’une nuit glacée. Nous vous donnerons des conseils et des astuces pour trouver un sommeil confortable et reposant.

Sac de couchage assorti
Plus de chaleur = sac de couchage plus chaud. Je suis sûr que tout le monde y pense d’abord. Mais assurez-vous que votre sac de couchage correspond à votre taille, à votre stature et à votre zone d’utilisation. Les valeurs de température indiquées ne sont que des valeurs indicatives, car après tout, chaque personne a une sensation de température différente. Et quand on est épuisé, on gèle beaucoup plus vite et pire que d’habitude.
Nous avons eu d’excellentes expériences avec les sacs de couchage Cumulus (voir mon rapport) !

Tapis de couchage correct
Un sac de couchage isole l’endroit où son remplissage peut se dérouler. Sur la face inférieure plate, l’isolation tend vers zéro, ici le matelas isolant doit aider. Avec les températures estivales, aucun tapis ne devrait avoir de difficultés. Par contre, s’il fait plus froid, chaque tapis atteint ses limites à un moment donné – certains, cependant, seulement dans la zone profonde moins. Mon conseil, ce sont les modèles NeoAir de Therm-a-Rest (en hiver le Xtherm !) qui sont très différents. En termes d’isolation et de confort de sommeil, ils sont difficiles à battre en termes de poids et de taille d’emballage. Cependant, ils sont très chers, même s’il existe maintenant des variantes moins chères pour les débutants, et ne doivent pas être traités de manière particulièrement brutale. Mais c’est ce qu’ils ont en commun avec les tapis légers d’autres fabricants.

Un matelas isolant doit être rempli hermétiquement afin qu’il ne soit pas aplati par la traverse et qu’il perde son isolation à ces endroits. D’ailleurs, les vêtements qui sont placés sous le tapis isolant aident aussi à mieux isoler contre le froid du sol.
Si votre matelas et votre sac de couchage sont encore trop froids, essayez le conseil suivant.

Ne te déshabille pas
Cela semble logique, n’est-ce pas ? Il y a une discussion animée sur les vêtements dans le sac de couchage. Le fait est que plus d’isolement isole aussi mieux. Les sous-vêtements chauds peuvent être parfaitement combinés avec une veste (légère) en duvet et/ou des chaussons en duvet (conseil : Valandre Olan). La plage de température d’un sac de couchage peut ainsi être abaissée correctement et une veste, telle que le Mountain Hardwear Ghost Whisperer, s’illumine même aux heures fraîches du matin et du soir et se glisse également dans presque tous les sacs à dos. Certes, de bons chaussons en duvet ou une veste en duvet UL ne sont pas bon marché. Mais vous êtes très variable sur le chemin. Surtout des vestes peuvent être achetées encore et encore bien dans l’offre et des chaussons il y a par exemple de Nordisk aussi des représentants très favorables.

Fermez correctement le sac de couchage
Un sac de couchage ne peut fonctionner correctement que s’il est bien fermé. Donc : Hood au-dessus de votre tête et fermez tous les sas (cols !) correctement. Si vous bougez beaucoup, l’air réchauffé peut être expulsé du sac de couchage et l’air froid peut être aspiré. Vous pouvez sentir cet échange d’air à travers le collier.
En hiver, j’aime porter un balaklava (capuchon tempête) ou tirer le capuchon de ma veste en duvet sur ma tête. Un buff est aussi une bonne chose, pas seulement en hiver.

remèdes domestiques
Une bouillotte peut également être utilisée sur la route. Toutes les bouteilles d’eau non isolées ou tous les sacs d’eau sont en fait adaptés à cet usage. Il ne devrait être que très serré, sinon ce sera terrible. Attention : certains réservoirs d’eau, comme les sacs d’eau Ortlieb, ne supportent pas des températures très élevées. Avec Ortlieb, par exemple, l’eau ne doit être chaude qu’à 60° maximum.

La tente
Certaines tentes retiennent mieux la chaleur que d’autres. Des tentes d’été aérées avec beaucoup de moustiquaires et une aération généreuse ont un bon avantage par temps chaud. Mais surtout par temps venteux, ils peuvent avoir des courants d’air et refroidir les occupants. Les nuits fraîches et venteuses, il est préférable de monter la tente d’été à l’abri du vent ou d’utiliser une tente pour toutes les saisons. En plus de Hilleberg, il existe plusieurs autres fabricants qui offrent des logements sûrs à cette fin.

Mise à niveau de votre circulation sanguine
Un sac de couchage ne chauffe pas au sens propre du terme, il ne fait qu’isoler et assurer que la chaleur produite par le dormeur reste à l’intérieur autant que possible. Mais si vous avez déjà froid, vous ne vous sentirez pas mieux dans votre sac de couchage pendant longtemps. Alors, remontez votre cycle, portez des pierres en rond…. ne vous faites pas transpirer. Ici, il faut se battre contre son cochon intérieur pour faire de la gymnastique du soir dans le froid – mais ça vaut le coup !