Créer un chemin de jardin : Instructions pour les artisans amateurs

Créer un chemin de jardin : Instructions pour les artisans amateurs

L’étang à poissons ornemental éclabousse la partie arrière du jardin, les amaryllas déploient leur splendeur en diagonale en face et la rocaille se cache derrière les grands rhododendrons. Avec un chemin de jardin, les jardiniers fiers peuvent guider leurs visiteurs le long de leurs points forts personnels de jardin à volonté. Si vous voulez construire un chemin de jardin, vous avez besoin non seulement d’assez de puissance pour remorquer les pierres, mais aussi du bon matériel – et d’un bon plan.

Planifier le chemin de jardin
Si vous voulez créer un chemin de jardin, vous avez deux questions :

Quelle devrait être sa durabilité ?
Au premier abord, il semble que ce soit un truisme de dire que les moyens servent principalement à des fins pratiques. Vous voulez traverser votre jardin avec des chaussures propres, manipuler une brouette, être capable de pelleter la neige au besoin et ne pas patauger dans la boue quand il pleut. De plus, il y a des coins que vous devez visiter encore et encore, que ce soit le compost, le tonneau de pluie, le hangar à outils, la terrasse ou tout autre endroit préféré. Sans sentier de jardin, de véritables sentiers battus se développeraient au fil du temps qui ne sont ni pratiques ni beaux.

Il doit donc y avoir un moyen – et bien sûr, il doit être beau. Les nouveaux constructeurs ont un avantage : ils peuvent repartir de zéro et diviser le jardin en fonction de leurs besoins. Les chemins représentent alors les axes de division et relient les lits, les places assises, la piscine, la pergola, la terrasse, l’abri d’auto, l’aire de jeux et la pelouse pour prendre le soleil.

Règles empiriques pour la planification du jardin
Une largeur d’environ 60 cm suffit pour un simple chemin de jardin.
Si, par contre, le chemin mène de l’entrée de la propriété à la porte d’entrée, il doit avoir une largeur d’au moins 1,20 m pour que deux personnes puissent l’utiliser l’une à côté de l’autre.
Étant donné que chaque type de sentier divise un jardin, il est préférable d’opter pour un tracé légèrement courbé plutôt que pour une ligne droite. Sinon, l’ensemble du jardin doit être strictement géométrique.
Celui qui a un accroche-regard dans le jardin, par exemple un petit étang, doit créer au moins une ligne de vue. Cette fonction peut remplir une voie.
Qui veut créer un point culminant horticole, est bien conseillé avec un Rondell. En son centre, par exemple, il pourrait y avoir un lit rond ou un pavillon. C’est ici que les chemins peuvent se terminer ou se croiser.
Ceux qui ont terminé la planification de leur jardin peuvent créer des sentiers permanents. Ils sont faits de matériaux robustes et coûteux qui dureront des décennies. Si, par contre, vous aimez apporter de la variété dans votre jardin, nous vous recommandons des tissus en vrac qui sont faciles à enlever.

Matériaux de construction pour chemins de jardin
Pavés, tremplins ou matériaux en vrac ? Il existe de nombreuses façons de concevoir le chemin de jardin. Les facteurs décisifs sont les préférences optiques et la fonction que le chemin doit remplir.

produit en vrac
Grain : Il s’agit d’une roche grossièrement concassée dont la granulométrie est de quelques millimètres. Les plus communes sont la dolomie, le quartz, le marbre, le granit et le basalte. Les magasins de bricolage les stockent en vrac, en big bags ou en petits emballages.

Avantages : très résistant aux couleurs, résistant aux intempéries, imputrescible, facile à traiter.
Inconvénients : lourd, sensible à la contamination.

Gravier : Il s’agit essentiellement de sable tamisé. Ses granulométries sont très variables. Le gravier fin est constitué de petits cailloux d’un à quatre millimètres ; le gravier grossier du Rhin est constitué de gravier d’une granulométrie comprise entre 20 et 40 millimètres. Même les plus grosses pierres ne conviennent pas pour les trottoirs.

Avantages : variété de couleurs, très haute résistance, facilité de mise en œuvre.
Inconvénients : ont tendance à tracer, se décalent dans le temps quand on marche dessus.